< Retour

Exposition Mériadec Le Clainche - Sculptures en métal


Le sculpteur Mériadec Le Clainche expose au prieuré du 23 août au 23 septembre.
Je n'ai pas choisi le métal comme matière de base de mes sculptures, mais c'est lui qui est venu à moi ....

à force d'écouter des amis artistes passionnés comme Jacques Bouget et Alain Joriot. Mes créations passent du figuratif à la figuration libre mais pour la plupart sont de l’abstrait. Je vois dans la création une façon de s'évader dans des univers nouveaux et parallèles à notre vie réelle. Enfant je créais mes propres robots avec les outils dont je disposais. Adolescent j'utilisais des matériaux issus de la récupération pour leur donner une seconde vie. Aujourd'hui j'essaye de recycler le plus possible des chutes industrielles. Le monde végétal terrestre et marin m'a toujours fasciné et la découverte des photos de Karl Blossfeldt a été une révélation et le passage à la figuration libre. Calder, Picasso,Gonzales, Brancusi mais aussi Magritte,Dali, Gaudi, Ingre, Jhon flaxman ou Annette Messager... résonnent dans ma tête prouvant que l'imaginaire et la création n'ont pas de limite dans un monde en perpétuelle évolution. Toujours créer et mettre en relation un monde imaginaire et le monde réel. Oxydovégétalisations sculptures forgées en acier ou en inox brossé et peint "oxydovégétalisations" j'ai inventé ce terme pour parler du temps qui oxyde nos vies, érodant à son rythme chaque matière,chaque chose sur cette terre et même dans l'univers. Grains de poussière nous étions, grains depoussière nous redeviendrons. Nous sommes issus et victimes de ces oxydovégétalisations. Les « oxydovégétalisations » de Mériadec Le Clainche parlent du temps lent qui oxyde nos vies, éreinte les matières, le temps, cette étendue abrasive partie à l’assaut des folies humaines. C’est une plongée souterraine en milieu humide où vivent des sphères aux allures de la terre aux plaies mal cautérisées, huître de fer entrouverte, coquillage post moderne saignant vers le haut. Les bulles d'air et de vie élèvent ou tombent dans les profondeurs. Dans cet univers lourd et léger les matières dures s’usent plus vite et les cicatrices sont un terreau pour de frêles larmes d’or troublant l’apesanteur. Les oxydovégétalisations parlent d’une nature forte et frêle qui s’accommode des tremblements de son histoire, à l’image de l’homme, ce roseau traversant de biais les temps bouleversés.

GALERIE PHOTOS

Articles associés